6 types de poulaillers que vous devriez connaître

10 août 2020

Depuis quelque temps, un retour aux sources se fait de plus en plus ressentir. Aussi, l’élevage revient en force et plus particulièrement celui des poules. De plus, l’aviculture peut être un moyen pour se faire de l’argent. Pour ce faire, l’achat ou la confection d’un poulailler est nécessaire. Pour faire le bon choix, faites connaissance avec les différents types de poulaillers qui existent sur le marché. En outre, votre décision prendra aussi en ligne de compte votre situation géographique ainsi que son climat. Sur ce point particulier, en savoir plus sur Poulailler.org.

poulailler en bois

Le poulailler en bois

C’est sans doute le plus ancien des types de poulaillers. Cependant, il a gardé sa notoriété grâce aux différents avantages qu’il procure. En dehors du fait qu’en le choisissant vous optez pour une solution économique et écologique, il est très isolant. Comparé au béton par exemple, il l’est 12 fois plus.

Il abritera confortablement vos gallinacés à n’importe quel moment de l’année. Le bois résiste tout aussi bien aux intempéries qu’aux rayons UV. Un poulailler en bois vous durera sur le long terme. S’il s’altère avec le temps, cette matière est totalement recyclable et renouvelable.

Le poulailler DIY

Les personnes qui disposent de jugeote estiment qu’il n’est pas toujours nécessaire de dépenser. Pour les éleveurs qui savent en plus bricoler, bâtir son poulailler soi-même est la meilleure option. Le modèle dans le genre qui suscite le plus d’engouement est le poulailler en palettes.

En effet, ces dernières s’obtiennent à très bon prix, voire gratuitement. De plus, quand elles sont traitées, elles peuvent se décliner en une infinité de possibilités. Plusieurs tutoriels existent pour ceux qui désirent confectionner des poulaillers pratiques et pas chers.

A lire :  Installer un poulailler chez soi

Elles constitueront un bon abri pour un élevage de départ composé de 2 ou 3 poules pondeuses.

Le poulailler sur pilotis

Le succès du poulailler sur pilotis réside dans le fait que les poules apprécient particulièrement de se retrouver en hauteur. Cela se traduit d’ailleurs par un volume de ponte supérieur à celui des poules élevées autrement.

Outre ce bien-être procuré aux poules, ce type de poulailler est impératif pour certaines circonstances. C’est le cas des jardins en pente qui ne sont compatibles qu’avec les poulaillers sur pilotis.

Le poulailler en pilotis rajoute au bonheur des poules en leur offrant un parcours supplémentaire. En effet, l’espace situé sous le poulailler est ombragé et protège de la pluie.

poulailler en kit

Le poulailler en kit

Ce type de poulailler convient parfaitement à un éleveur pressé par le temps et qui n’a pas l’âme bricoleuse. En effet, à l’instar des meubles à monter, le poulailler en kit est prêt à l’emploi aussitôt assemblé.

Les poulaillers en kit sont fabriqués à partir de matériaux plus ou moins synthétiques, faciles à nettoyer et légers. L’habitat animal en kit peut également être en bois.

Si vous n’avez pas encore élu domicile définitivement, le poulailler en kit est démontable et transportable pour votre déménagement.

Ce caractère démontable permet aussi un entretien facile notamment pourra désinfection annuelle du poulailler.

Le poulailler métallique

Malgré le fait que le poulailler métallique ne soit pas le plus prisé de tous, il mérite d’être mentionné. Cela vous permettra aussi de le connaître davantage.

Ce type de poulailler requiert une isolation plus que parfaite. Autrement, il serait dangereux pour les poules d’y vivre. Il deviendra soit trop brûlant, soit complètement gelé. Ils conviennent plus aux zones tempérées en prenant de multiples précautions.

A lire :  Lutter contre les puces du chien

Le poulailler urbain

L’élevage de poule s’invite désormais en ville. Ce poulailler très esthétique s’adapte tout à fait en milieu urbain, même exigu. Cependant, faites attention à ne pas l’installer sur une surface dure. Les poules pourraient s’y casser bec et ongles en picorant.

Click here to add a comment

Leave a comment: