Les origines d’Halloween

14 novembre 2019

Célébré le 31 octobre, Halloween est une fête qui fait allusion à des bonbons, des citrouilles, des déguisements et des films d’horreur. Très populaire depuis quelques décennies, la fête d’Halloween rassemble beaucoup de monde dans une ambiance festive sertie d’un festin abondant.

Le terme Halloween est tiré de la contraction de l’expression anglaise « All Hallows Eve », qui signifie, « la veille de tous les saints ». Il s’agit, donc, de la veille de la fête de la Toussaint. Toutefois, les origines de cet événement remontent très loin dans la tradition celte, avant de devenir la fête que nous célébrons actuellement.

Des origines celtiques

Des origines celtiques

Halloween puise son histoire dans une fête rituelle celtique, appelée Samain, Il y a 2 500 ans, l’année celte se termine à la fin du mois d’octobre, et Samain était célébrée en l’honneur de la nouvelle année à venir. Toutefois, les Celtes considéraient que cette fête se déroulait hors du temps, et qu’elle n’appartenait pas l’année écoulée ni à l’année à venir.

La fête de Samain durait 7 jours sous un festin abondant composé de viande de porc, de bière, de vin et d’hydromel. La viande de porc était très importante, car cet animal était considéré comme étant une divinité redoutable, dont la viande sacrée pouvait donner l’immortalité. Sous un état d’ivresse, les gens chantent et font des jeux rituels à travers des sacrifices.

Samain avait donc pour but de créer une brèche entre le monde des vivants et le monde des morts, pour que chacun puisse passer de l’autre côté. Après le rituel, chaque famille rentrait dans leur demeure avec une braise afin de rallumer le feu dans leur foyer.

Les gens laissaient également des offrandes derrière eux afin d’honorer les défunts. Cette cérémonie était obligatoire pour passer la nouvelle année en toute sérénité.

L’exportation en Amérique

Maison Halloween

Les Irlandais ont migré vers les Etats-Unis et ont emmené leurs contes et légendes avec eux. Vers la fin du XIXe siècle, cette fête est devenue une fête nationale en Amérique, et les commerciaux en ont profité pour booster leurs ventes. En effet, les citrouilles, les déguisements, tout ce qui se rapporte à la mort, la magie et les entités mystiques se vendent comme des petits pains.

Le fameux « Trick or Treat » ou « un bonbon ou un sort » émerge dans les années 1930. Les traditions irlandaises consistaient à réciter des prières en échange de nourriture. Cependant, les Américains ont repris la coutume pour quémander des friandises ou de jeter des sorts.

Click here to add a comment

Leave a comment: