• Home  / 
  • Cuisine
  •  /  Les différences entre un yaourt industriel et un vrai yaourt

Les différences entre un yaourt industriel et un vrai yaourt

10 avril 2017

Un yaourt peut se déguster à moment de la journée, mais souvent, les gens préfèrent le prendre  le matin ou au goûter. Et oui, c’est une petite pause plaisir pleine de douceur et d’onctuosité… Et tous les jours c’est la même chose, on ne s’en lasse pas. Qu’est-ce que ce petit pot nous apporte ? Et y a-t-il une différence entre le yaourt du commerce et celui que l’on fabrique soi-même ?

Les apports du yaourt

Faible en calories, mais riche en calcium et en pro biotiques, le yaourt a tout pour plaire à notre organisme. Le yaourt est une source de calcium. Cet élément est indispensable à la minéralisation des os et des dents, la contraction musculaire, la pression artérielle, l’activité enzymatique, les fonctions hormonales et le renouvellement cellulaire. Le yaourt est donc reconnu pour apporter de nombreuses vertus, à celles déjà citées, sa consommation aiderait à combattre les caries.

Les yaourts industriels

Comme son nom l’indique, ces yaourts sont fabriqués par des machines en très grande quantité. Le traitement du lait et tout le procédé jusqu’à sa transformation en yaourt passe par plusieurs étapes. Il existe plusieurs types de yaourt : ferme, brassé, fruits mélangés, fruits non mélangés mais le mélange de base est le même. Il est constitué d’un volume déterminé de lait frais, entier ou partiellement écrémé enrichit en extrait sec (poudre, lait concentré, addition de retentas de lait).

La teneur d’extrait sec est ajustée selon la texture voulue. Ensuite, un agent stabilisant est rajouté, généralement c’est de la gélatine. Le mélange est ensuite soumis successivement une homogénéisation et une hyper pasteurisation.

Quand la température du mélange redescend à 42-45°, l’ensemencement peut s’effectuer. C’est l’introduction de souche de Lactobacillus bulgaricus et de Streptococcus thermophilus. Après une période d’incubation de 4 à 6 heures, le mélange est homogénéisé grâce à une lisseuse et on y mélange ensuite les aux différents ingrédients comme les fruits ou les céréales. Le yaourt est prêt est doit être conservé à une température de 4°C pour ralentir l’action bactérienne.

Le vrai yaourt

Nous sommes bien à la hauteur de notre appellation société de consommation, puisque les publicités nous régentent. Mais depuis peu de temps, l’ère du DIY est revenue en force. Et faire ses yaourts soi-même relève de ce concept.Comme beaucoup, tentez l’aventure de  faire de délicieux yaourts maison: c’est très bon, économique et ça donne de bonnes habitudes. Vous aurez le plaisir de varier les parfums à votre convenance et vous saurez exactement de quoi votre yaourt est constitué. Vous pouvez confectionner vos yaourts même sans yaourtière mais même si vous investissez dedans, le prix sera vite amorti.

En plus, tous les laits conviennent à la préparation de yaourt. En fabriquer n’est pas sorcier, il vous faudra du lait bien frais, un ferment ou un yaourt du commerce à utiliser comme tel, du sucre et les fruits, parfum, ou saveur qui vous serviront à agrémenter votre yaourt. Ce n’est pas long à préparer et ils seront encore plus savoureux que ceux des industries.

Click here to add a comment

Leave a comment: