• Home  / 
  • Bien-être
  •  /  Pourquoi je suis passé au matelas à mémoire de forme

Pourquoi je suis passé au matelas à mémoire de forme

27 mars 2017

Depuis la fin de mon adolescence, mon dos a toujours été capricieux. Du coup, le choix de mes matelas a toujours été un parcours du combattant pour moi. Aujourd’hui, j’ai finalement opté pour un matelas à mémoire de forme et ça me va plutôt bien. D’ailleurs, je vais expliquer ce qui a motivé de choix.

Une mousse visco-élastique thermoréactive

Je n’ai jamais caché mon attirance pour les nouvelles technologies, notamment celles qui apportent un véritable plus dans notre vie de tous les jours. En ce qui concerne le matelas à mémoire de forme, j’ai tout de suite compris que c’était une véritable révolution. A ce que l’on sait, cette technologie aurait été héritée des recherches de la NASA.

Le matelas est composé de deux couches, celle du dessus étant faite en mousse visco-élastique. Ce qui fait sa particularité, c’est qu’elle est thermoréactive. En d’autres termes, elle se déforme au contact de la température humaine. Pour moi qui avais un matelas en fin de vie, c’était l’occasion rêvée de craquer pour cette merveille technologique.

Le matelas m’offre le soutien idéal

Avant de me lancer, je suis allé au magasin faire un essai grandeur nature. C’est bien beau toutes ces technologies, mais pour le prix il était indispensable d’essayer avant de passer à la caisse. Et là, ce fut la révélation. Moi qui mettais du temps à trouver la position idéale pour dormir, je me suis tout de suite sentie à l’aise sur le matelas à mémoire de forme.

Généralement, je ne dors pas sur le dos puisque je ressens très vite des douleurs lombaires ainsi. Mais curieusement, j’étais parfaitement à l’aise sur le matelas à mémoire de forme. Le vendeur m’expliqua alors que c’était parce que le matelas apportait un soutien optimal aux différents points d’appuis de mon corps : les épaules, le bassin, la tête, etc. Bref, j’ai choisi le matelas Borneo et aujourd’hui encore je ne regrette pas ce choix car désormais je me lève en pleine forme le matin.

Quelques critères pour choisir votre matelas à mémoire de forme

Vous l’aurez compris, le matelas à mémoire de forme n’est pas standard, il doit être choisi selon des critères précis pour être efficace. Tout d’abord, il faut savoir que le matelas à mémoire de forme est composé de deux couches : une couche de mousse à haute résilience et une autre qui est visco-élastique. Sachez alors qu’un matelas à mémoire de forme n’en est pas un si la couche visco-élastique n’est pas assez épaisse. Celle-ci doit faire au moins 7 centimètres.

Ensuite, il faut choisir la densité du matelas à mémoire de forme. En effet, cette densité va varier selon votre poids. Cela est nécessaire pour que le matelas puisse apporter le soutien convenable pour votre corps. En ce qui me concerne, j’ai choisi une densité de 80 kg / m3 car c’est ce qui me convient, d’après les dires du vendeur. En effet, il semblerait que cette densité soit celle qui s’adresse aux personnes pesant entre 50 et 100 kilos.

Click here to add a comment

Leave a comment: